Jonas Kaufmann - L'opéra - Nouvel album, le 15 septembre

Jonas Kaufmann sort un nouveau CD le 15 septembre.
Son titre : “L’Opéra”



A l’instar de ses précédents albums consacrés à Wagner, puis à Verdi, puis à Puccini, celui-ci sera réservé exclusivement à l’opéra français.


La pochette donne le ton puisqu’elle le montre en habit de récital à l’opéra de Paris (Garnier). L’ensemble des photos qui accompagnent la promotion de ce nouvel album de luxe, situent le ténor, très élégant, dans les différentes galeries, escaliers, balcons du bel opéra.
On se demande le temps qu’il faut pour réaliser un tel album de photos et Jonas Kaufmann, qui ne manque jamais d’humour, y compris vis à vis de lui-même, précise dans une récente interview donnée à Milan, que les séances photos sont plus fatigantes d’un opéra de Wagner : dans ce dernier il y a au moins des pauses...

Il reconnait aussi qu’être “sexy” facilite l’ascension pour un ténor mais que ce qui compte, en dernière instance, c’est évidemment la qualité du chanteur (surtout pour un CD, serait-on tenté d’ajouter...).


Son choix d’un tel CD, il l’explique également par son amour de l’opéra Français, un type d’opéra qui ne lui était pas destiné a priori, et avec lequel, il a eu, pourtant dit-il, parmi ses plus grands succès. 

Il se devait de rendre un hommage tout particulier à Mignon d’Ambroise Thomas, qu’il chanta à Toulouse en 2001, son premier grand rôle français en France et  à Werther, puisqu’il eut la chance de faire sa prise de rôle dans la production de Jacquot à l’Opéra de Paris, ce qui pour un chanteur allemand, est un rêve éveillé. Il en profite pour rappeler que s’il a réussi un challenge aussi difficile, il le doit au chef d’orchestre, aux collègues Français, aux répétitions, et à l’admiration qu’il porte au ténor Georges Thill qu’il a écouté et réécouté pour se pénérer du style Français de chant.

Depuis il a également chanté un superbe Faust dans l’opéra, "La Damnation de Faust", de Berlioz à la Bastille, il est logique là aussi qu’il nous en propose l’un des airs (je regrette que ce ne soit pas “nature immense” )




Son Don José aux côté de la Carmen d’Anna-Catharina Antonacci en 2006 à Londres alors qu’il était un ténor encore moyennement connu, lui a ouvert des dizaines de portes tant il a révélé un autre style, une autre interprétation d’un rôle joué pourtant par des centaines de ténors tous les ans... Il se devait donc de nous proposer les airs les plus célèbres de ces trois opéras.

Il chantera avec la belle soprano Sonya Yoncheva un duo de Manon (Massenet) où je l’ai entendu avec Natalie Dessay (ci-dessous à Montpellier en 2008). Il ne s’est pas produit depuis longtemps dans l’opéra tout entier, lui préférant désormais le Manon Lescaut de Puccini davantage dans ses cordes.




On le retrouvera aussi avec plaisir (et une certaine curiosité) dans duo des Pêcheurs de perles, avec l’excellent baryton Ludovic Tézier, le rôle de Nadir n’étant guère adapté à son timbre sombre, le seul exemplaire que je connaisse de ce duo par Kauffman (qui n’a jamais chanté le rôle tout entier) étant celui donné avec Dmitri Hvorotovsky lors d’un superbe concert à Saint Petersbourg en 2008.




Jonas Kaufmann a souvent chanté en gala les extraits de ce CD tirés de Roméo et Juliette” et du "Cid”,  et tout particulièrement ce “O souverain, O juge, O père” que j’ai entendu lors de son récital commun avec Ludovic Tézier à Munich l’été dernier et qui m’a laissé un souvenir ému proche de la perfection dans l’interprétation.





Tous les autres titres sont inédits.

L’opéra français lui va bien et on ne peut que le remercier de nous offrir un air d’Hoffmann dans les Contes où nous l’attendions à Paris en octobre 2016 quand un accident vocal lui a imposé un long repos forcé. Même remerciement d’ailleurs pour l’extrait des Troyens, nous l’espérons toujours, un jour, dans le rôle d’Enée...

Suspens total en ce qui concerne Meyerbeer, Halevy et Lalo. Le Grand Opéra Français qu'on attend avec impatience...

Outre deux duos “de luxe” avec deux stars de l'opéra,  Sonya Yoncheva d’une part, Ludovic Tézier d’autre part, qu’il retrouvera l’un et l’autre à la rentrée à Paris dans le très attendu Don Carlos de Verdi, Jonas Kaufmann est accompagné par l’orchestre de l’opéra de Munich sous la direction du chef Français Bertrand de Billy.


Détail
01 Massenet : Werther “Pourquoi me réveiller, ô souffle du printemps”
02 Massenet : Manon “Toi! Vous! Oui c’est moi…N’est-ce plus ma main” (avec Sonya Yoncheva)
03 Massenet : Manon “Instant charmant, où la crainte…En fermant les yeux”
04 Massenet : Le Cid “Ah! Tout est bien fini… Ô souverain, ô juge, ô père”
05 Bizet : Les Pêcheurs de perles “C’est tout …au fond de temple saint” (avec Ludovic Tezier)
06 Bizet : Carmen “La fleur que tu m‘avais jetée”
07 Gounod : Roméo et Juliette “L’amour! L’amour!... Ah! Lève-toi soleil”
08 Offenbach : Les Contes d‘Hoffmann “O Dieu. De quelle ivresse”
09 Berlioz : La Damnation de Faust “Merci, doux crépuscule”
10 Berlioz : Les Troyens “Inutiles regrets”
11 Meyerbeer : L‘ Africaine “Pays merveilleux”
12 Lalo : Le Roi d‘Ys “Vainement ma bien-aimée”
13 Halévy : La Juive “Va prononcer ma mort….Rachel, quand du Seigneur la grâce tutélaire” & Cabaletta

14 Thomas : Mignon “Elle ne croyait pas dans sa candeur naïve”



enregistrement avec Ludovic Tézier

enregistrement avec Sonya Yoncheva


Un concert d’airs tirés d' opéras français sera donné par Jonas Kaufmann à l’opéra de Munich le 10 décembre 2017 : O Paradis, avec l’orchestre d’état de Bavière, sous la direction de Bertrand de Billy
Extraits des oeuvres de Giacomo Meyerbeer, Hector Berlioz, Jacques Fromental Halévy, Georges Bizet, Charles Gounod et Jules Massenet.



Premières impressions dès réception du CD !
« Ah lève-toi soleil ! » est déjà disponible à l’écoute sur les plate-formes musicales.



Jonas Kaufmann interview à Sydney - Août 2017


Futurs rôles ?
Alors qu’il chante son troisième “Parsifal” à Sydney ces jours-ci en Version concert, Jonas Kaufmann s’est confié sur ses futurs rôles envisagés : Tannhauser, Pelleas, Paul (Die Tote Stadt) et Samson, soit deux rôles d’opéras français dans un futur proche. Tristan dans l’opéra complet ce sera pour dans “environ 4 ans”.
A suivre....

Les plus lus....

"Clair-Obscur", récital de Jonas Kaufmann, 20 septembre 2018 à Paris

Ô Paradis - Jonas Kaufmann - concert à Munich - 10 décembre 2017