Articles

Elektra de Richard Strauss à l'Opéra de Paris : beauté vocale et visuelle, magistrale direction musicale, splendeur esthétique de la mise en scène.

Image
Elektra Richard Strauss sur un livret de Hugo von Hofmannsthal 1909 Photos Emilie Brouchon   Séances des 10 et 26 mai 2022 à l’Opéra de Paris Bastille     Quel est donc cet attrait sans cesse renouvelé pour la tragédie sanglante des Atrides ? Rarement légende aura été l’objet d’autant de récits, de pièces de théâtre, et même d’opéras. Sophocle, (et dans une moindre mesure Eurypide puis Eschyle) pour l’antiquité, aux alentours de 400 avant JC, avaient déjà mis en scène l’épisode que reprendra Hugo von Hofmannsthal dans sa pièce du même nom écrite en 1903, puis pour le livret pour l’opéra de Richard Strauss, composé en 1909. La collaboration entre ces deux grands noms donnera lieu à 6 œuvres lyriques majeures du compositeur allemand. J’ai connu l’histoire d’Electre très jeune, au lycée, quand l’atelier théâtre des grandes classes avait monté la version de Giraudoux et avait besoin de trois petites filles pour figurer les Erynies « enfants » faisant appel à la classe de sixième à laquelle

Parsifal de Wagner à l'Opéra de Paris : le miracle des cheffes Simone Young et Ching-Lien Wu pour l'orchestre et les choeurs sublimes et une magnifique Kundry !

Image
Parsifal Richard Wagner Festival scénique sacré en trois actes. Création en 1882 lors du second festival de Bayreuth.   Première du 24 mai 2022, Opéra de Paris Bastille. Photos Vincent Pontet, OnP 2022.   A l'issue de la soirée, on est tenté de dire une fois encore " Et à la fin, c'est Wagner qui gagne " tant l'oeuvre est musicalement excitante et créée une incontestable addiction, à tel point que comme tout wagnérophile qui se respecte (et que je suis), on regrette de devoir retourner dans la dure réalité extérieure après cinq heures de rêve éveillé. Chacun ses goûts, je comprends qu'on puisse préférer Massenet ou Offenbach mais pour moi, il n'y aura jamais photo. Une soirée "Parsifal"restera toujours exceptionnelle même quand, comme ce soir, tout n'est pas parfait loin de là. Reprendre la production de Richard Jones , créée à Paris Bastille en 2018 et qui n'avait eu droit qu'à trois séances il y a quatre ans, les autres ayant été an

Un Rheingold en Or massif sous la direction de Yannick Nézet-Séguin

Image
Das Rheingold Prologue du Ring des Nibelungen (L'Anneau du Nibelung ou tétralogie). Richard Wagner   Théâtre des Champs Elysées, le 23 avril 2022.   Michael Volle | Wotan Gerhard Siegel | Loge Samuel Youn | Alberich Thomas Ebenstein | Mime Wiebke Lehmkuhl | Erda Stephen Milling | Fasolt Mikhail Petrenko | Fafner Jamie Barton | Fricka Issachah Savage | Froh Thomas Lehman | Donner Christiane Karg | Freia Iris van Wijnen | Wellgunde Maria Barakova | Flosshilde Erika Baikoff | Woglinde   Yannick Nézet-Séguin | direction Rotterdams Philharmonisch Orkest     Comment rendre compte sans la trahir d’une représentation à tous points exceptionnelle ? Sans doute en prenant un peu de recul pour se rappeler de chacune des formidables émotions distillées au cours de la soirée par l’ensemble des interprètes, instrumentistes comme solistes sous la direction d’un chef d’une intelligence musicale sidérante, l’actuel directeur musical du MET, Yannick Nézet-Séguin . L’or du Rhin, das Rheingold , est l

Soirée de charme et d'émotions à la Philharmonie de Paris avec Diana Damrau et Jonas Kaufmann, Brahms et Schumann (et Helmut Deutsch)

Image
Diana Damrau/Jonas Kaufmann/Helmut Deutsch Tournée "love songs", Lieder de Johannes Brahms et Robert Schumann   Dimanche 3 avril 2022 — 18h00 à la Philharmonie de Paris Après l’émouvante soirée d’hommahe à Nelson Freire, récemment disparu, par les deux pianistes superstar Martha Argeritch et Nelson Goerne, la Philhatmonie de Paris se remplissait à nouveau pour accueillir les superstars du chant lyrique Jonas Kaufmann et Diana Damrau luxueusement accompagnés par le pianiste Helmut Deutsch pour une série d’une quarantaine de Lieder croisés de Schumann et de Brahms autour du thème de l’amour. Belle réussite que ces deux concerts où la foule de mélomanes se presse et se salue, public de connaisseurs qui sait apprécier les exceptionnelles prestations. L’amour, pour les deux compositeurs, c’est celui de Clara Schumann épouse du premier, après bien des difficultés, l’opposition de son père, et de longues amours secrètes où ils communiquent par l’intermédiaire de petits écrits, et co

Le disque en or du ténor Pene Pati

Image
Pene Pati -  LE CD...   Emmanuel Villaume, Orchestre National Bordeaux Aquitaine & Pene Pati Warner Classics.    Pene Pati a soigné son premier enregistrement et le moins qu'on puisse dire, est qu'il allie audace et qualité non sans prise de risque sur certains titres. Il est d'abord très bien entouré par l'orchestre national de Bordeaux, son chef Emmanuel Villaume, les choeurs, tout y est pour faire de chaque air, un véritable petit morceau d'opéra. Et ce, dès les premiers titres. On regrette d'ailleurs que les plate-forme musicales, pour faire la publicité de leurs nouvelles sorties discographiques, nous offrent des "tranches" prises parmi les "tubes" du classique, alors que c'est bien l'ensemble du CD qui fait sens dans sa progression et ses choix groupés de plusieurs airs de la même oeuvre. En commençant ainsi par pas moins de quatre airs de Rigoletto dans l'ordre où le duc les chante d'ailleurs, terminant donc par l

I Gemelli, Emiliano Gonzalez Toro et Zachary Wilder pour une superbe soirée sous le signe des émotions et des contrastes.

Image
Concert Emiliano Gonzalez Toro, Zachary Wilder, I Gemelli autour du CD "a room of mirrors".     Paris, Salle Gaveau - 24 mars 2022   Damigella tutta bella (Vincenzo Castelani) Dialogo della rosa (Sigismondo D’india) Dove ten vai (Francesco Turini) La vecchia innamorata (Biagio Marini) Folia echa para mi señora (Andrea Falconieri) Se l’aura spira (Andrea Falconieri) Mai non disciolgasi, ciaccona (Annibale Gregori) Piangono al pianger mio (Sigismondo D’india) Sonata Quarta (Dario Castello) Langue al vostro languir (Sigismondo D’india) Giunto alla tomba (Sigismondo D’india) Quella che tanto (Bellerofonte Castaldi) Intenerite voi (Angelo Notari) Folgori Giove (Galeazzo Sabbatini)   Superbe soirée d'un ensemble baroque qui sonne juste et bien et exprime toute la richesse de ce XVIIème siècle italien avec émotion, humour, colère, douleur, amour. L'ensemble I Gemelli est une très belle formation baroque composée de quelques instrumentistes de grande qualité qui sont bien dav